Alphabet arabe : La lettre BA ب

Assalamou ‘alaykoum wa rahmatoullahi wa barakaatouh

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته

 

Bienvenue à tous !

 

Alors voilà, nous allons commencer avec cette deuxième lettre.

 

La deuxième lettre de l’alphabet est la lettre BA.

 

 

Cette lettre n’est pas compliquée à prononcer, elle est exactement comme le B en Français.

En fonction des voyelles nous dirons donc « BA », « BI », « BOU ».

 

Ce que l’on va faire pour la prononcer c’est donc de coller nos lèvres, et ensuite de les ouvrir.

 

Il y a un autre son qui provient du même endroit, c’est le P.

Le P n’existe pas en langue arabe, par contre il existe en français.

 

Regardez et faites comme moi, dites « BA » :

 

Et maintenant dites : « PA » :

 

« BA » / « PA » : Vous remarquez bien que l’on fait exactement la même chose avec les lèvres.

 

Ce qu’il ne faut pas faire par contre,

et ceci est la grande différence entre le « BA » et le « PA »

c’est le souffle qu’il y a lorsque nous prononçons la lettre.

Si nous mettons trop de souffle dans la prononciation, nous aurons un « PA »,

et ce n’est pas ce que l’on veut.

Ce que l’on veut c’est un « BA » !

Donc si exemple je mets beaucoup de souffle je vais dire « PA ».

Le souffle, si je le retire, je dirai donc « BA ».

 

Et ceci est en effet très important lorsque nous récitons sourate « al Fâtiha » الفاتحة

car nous disons : « Al Hamdoulillahi ra… » …الحمدلله ر

Si je met trop de souffle ce sera « RAPPI », et nous aurons donc plus un P qu’un B.

Mais si j’enlève le souffle, ce sera « RABBI » ربّي et c’est comme cela qu’il faudra le faire.

Ceci représente une grande erreur, fréquente, surtout chez les débutants.

 

Donc la lettre BA ب dans sa prononciation, il ne faut pas lui donner trop de souffle,

sinon cela ressemblera au P.

 

Le mot que j’ai choisi pour vous illustrer le « BA » ب est un mot qui m’a rappelé des souvenirs.

Pourquoi ?

Parce qu’une fois, j’étais avec mon père et j’étais jeune, je devais avoir 18-19 ans, et je venais de découvrir un peu l’Islam, avait commencé à faire ma prière et à lire le Qouran.

Et donc une fois nous sommes passés dans un marché, où il y avait un vendeur de tableaux dans lesquels il y avait des verset du Qouran.

 

Et comme je commençais à apprendre à lire l’arabe, à chaque fois que je voyais quelque chose écrit en arabe je m’amusais à essayer de le lire.

(Et je vous conseille au passage de faire la même chose.

Dès que vous voyez quelque chose en arabe lisez-le !

Que cela soit un ingrédient, un panneau etc, amusez-vous à le lire.)

 

Donc j’ai commencé à lire ce tableau et j’ai ensuite dit à mon père :

« Regarde Papa, le monsieur a fait une erreur !

Au lieu d’écrire Mekkah مكّة , il a écrit Bekkah بكٌة avec un BA ب ».

Donc mon père sourit, et me dit :

« Ce n’est pas une erreur, ceci existe dans le Qouran القرآن . »

 

Et donc moi bien sûr j’étais jeune, je voulais changer le monde et je me disais qu’il y avait des erreurs,

alors que ce n’était pas le cas !

 

Donc, Bekkah بكّة est le mot que j’ai choisir pour illustrer la lettre BA ب que nous venons de voir,

et il figure réellement dans le Qouran.

 

Allah soubhaanahou wa ta’aala utilise ce nom là pour mentionner Mekkah مكّة .

Nous avons donc « Bekkah » بكّة et nous avons aussi « Mekkah » مكّة .

Ce qu’il faut savoir, c’est que quand Allahou soubhaanahou wa ta’aala utilise le mot « Bekkah » بكّة pour parler de « Mekkah » مكّة, ceci se trouve dans les versets dans lesquels Allah va évoquer le Hajj.

 

Et lorsque l’on revient dans le dictionnaire, on remarque que le mot « Bekkah » بكّة a une racine avec un sens.

Ce sens, c’est celui de foule, d’encombrement, de surpeuplement.

 

Vous voyez donc que c’est assez extraordinaire, et c’est pour cela que j’insiste beaucoup dessus :

Pour chaque mot qui vient dans le Qouran nous ne pourrions mettre un autre mot à sa place.

C’est ce qui fait également un des grands miracles du Qouran.

 

Donc dans ce tableau Allah parlait du Hajj, et on sait très bien qu’au moment du Hajj des millions de gens se rassemblent.

Il y a donc un surpeuplement, un encombrement et donc une grande foule.

 

Voici la racine du mot « Bekkah » بكّة  qui veut donc dire ce que nous venons de citer.

SoubhaanAllah al ‘adhiim سبحن الله العظيم

ce mot-là est donc bien à sa place et fait partie des noms de la ville de Mekkah مكّة.

Comme on peut dire également « Oumoul Qoura » أمّ القرى .

 

 

Voilà donc pour cette lettre.

Je vous remercie et n’oubliez pas :

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube et téléchargez notre livre, il est gratuit.

Et je vous dis donc à la prochaine, assalaamou ‘alaykoum السلام عليكم .

Leave A Response

* Denotes Required Field